Skip to main content
Fb

Deo Gratias – L’éveil du lion

5.00 out of 5 based on 2 customer ratings
(2 avis lecteurs)

20.00

Le romancier Guillaume MUGG

    

Jack leva les yeux, attiré par le piqué d’une hirondelle dans le ciel bleu. « Nos vies ne sont qu’un éclair, songea-t-il. » Les deux années qui restaient peut-être à cet oiseau, la demi-heure de la mouche qui parcourait à l’instant la croix rouillée, n’étaient qu’une succession d’images éphémères bientôt âgées de mille ans, oubliées, éteintes dans le néant. Ici gisait, depuis quarante-six ans déjà, la dépouille de cette femme qu’il avait vue deux heures plus tôt dans l’insouciance de sa jeunesse

Ce thriller vous entraînera vers des passés oubliés, vous faisant partager cette nostalgie que les hommes ne sont pas appelés à connaître. Désormais membre d’un service ultra-secret aux allures de confrérie, Jack sera confronté au terrorisme islamiste ainsi qu’à d’étranges évènements. Il se découvrira une surprenante faculté, vous entraînant aux Philippines, à Paris, Nice et dans le cœur de l’Auvergne, où vous attendent des personnalités hors du commun et des révélations sur son incroyable destin.


Disponible

ISBN: 978-2-491785-01-7
Disponible
Belle couverture broché 140/210

EXTRAIT EN PDF

Description

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg
Dimensions 3 × 140 × 210 cm

2 avis pour Deo Gratias – L’éveil du lion

  1. Note 5 sur 5

    HERRY

    Ah le plaisir de poursuivre l’aventure avec Jack … ! Découvrir la suite de ce que lui apporte sa vie, découvrir un nouveau lieu central de sa vie personnelle, suivre également l’aventure de Joseph et ainsi découvrir une partie de l’histoire des Philippines « de près », histoire qui va cette fois jusqu’à sa fin (merci) … J’ai beaucoup aimé le jeu « de mots » derrière Adesse (je n’en dis pas plus pour les autres lecteurs). Jack entre désormais dans une autre partie de sa vie, plus tout à fait la même (au sein d’un nouveau service avec d’autres protagonistes) et en même temps, toujours la même (assez solitaire, impliqué). Ses retours dans le passé évoluent un peu. Nous retrouvons en tous cas cette atmosphère et cette écriture qui nous entrainent et une fois le livre ouvert, on a qu’une hâte lorsque l’on doit le lâcher pour autre chose : y retourner. Merci M. Mugg, merci Guillaume, je n’ai qu’un mot : hâte de lire le tome 3 maintenant !!! Bonne lecture à tous et toutes, je conseille cette lecture à ceux et celles qui comme moi ont accroché au 1er tome et à ceux qui ne connaissent pas car le scénario est bien mené.

  2. Note 5 sur 5

    JACOLOT

    Pourquoi lire, en fait, si ce n’est pour découvrir un ou plusieurs ailleurs… Ouvrir des fenêtres soudainement apparues, dont on était à mille lieues de soupçonner l’existence, et ressentir un délicieux vertige… Mais laissons tomber ce prétentieux « on » qui sous entendrait que je parle du haut de la tête des autres… Quand j’ai commencé « L’entretombes », j’ai rencontré la plume d’un historien précis et documenté, qui osait de surcroît arpenter des mondes parallèles, où le temps lui-même devient une aventure, bien plus que l’éternelle ronde des aiguilles de la montre. Dans les deux premiers livres de Guillaume MUGG, outre son style, bien à lui, il y a une force magnétique qui fait avancer la main pour tourner la page, avec en filigrane la question: « Et après » ? Son héros, Jack Lion, bien que particulièrement atypique, reste l’homme dont l’amitié ferait du bien. Si il était possible de le rencontrer dans la vraie vie, celle de l’homo sapiens lambda. Mais pour moi, aujourd’hui, il n’est jamais bien loin de chez moi, et mon instinct me dit que je vais le rencontrer bientôt, et qu’il m’apprendra des choses; les plus importantes, introduites par la grande question « Pourquoi »? Flaubert disait: »Tout ce qu’on invente est vrai… » Jack Lion est vrai… Béatrice est vraie… J’espère qu’ils vont bien tous les deux, et j’attends avec impatience de les retrouver dans le troisième tome de cette « chanson de geste »… Merci à Guillaume MUGG

Ajouter un avis

Panier