Non classé

Le roman « Alexandre chez les Touaregs – Le Négociateur » est enfin publié…

Chers amis lecteurs,

C’est une grande source de joie. Ce troisième opus des aventures romanesques d’Alexandre Courtemanche est enfin sortie des presses de l’imprimeur. Avec une couverture d’un noir brillant somptueusement habillée de la nouvelle charte graphique de la collection.

Dans quelques semaines vous retrouverez en libraire les deux précédents opus, l’Archange contre DAECH ainsi que le Disparu de l’OTAN, revêtus de ce nouvel habit de lumière qui désormais accompagnera les romans de Léo KARO.

Bonne lecture à tous.

couv-Facebook-Alexandre-chez-les-Touaregs

Amicalement Corpus Délicti

Polar, Crime, Terrorisme, Espionnage, Aventures, Services de Renseignement, Services spéciaux, Affaires politico-financières,Malversations, Intelligence économique,

Un nouveau projet de roman

C’est avec une joie certaine que je vous annonce le début du travail de préparation en vue de faire naître dans quelques mois un quatrième roman  » Autopsie d’un Sérial killer – les emmurées « .

Ce futur roman se fixe pour objectif d’être un polar à contresens des habitudes littéraires de la catégorie. Poids plume de la catégorie, il sera un véritable poids lourd du renouveau du polar, prenant par surprise le lecteur et tous les auteurs qui se sont confrontés à cette discipline.

Pour l’heure, je ne vous en dis pas plus, mais soyez certains que mon travail visera à vous donner, une fois encore, du plaisir et des émotions nouvelles en innovant loin des stéréotypes du polar.

Bien à vous amis lectrices et lecteurs.

Léo

Non classé

Un nouveau voyage dans le monde de l’édition

Un homme sort toujours plus fort d’une épreuve. Après 18 mois de collaboration avec la société des écrivains, j’ai décidé d’y mettre un terme, pour voler de mes propres ailes.
Désormais je vais me retrouver en lien direct avec la chaîne de l’édition, que sont les imprimeurs, graphistes, maquettistes, et correcteurs.
Bien entendu ce sont les libraires, sur lesquels reposera en grande partie ma chance d’être ou de ne pas être lu. Il faudra avant tout les convaincre, d’autant que ces professionnels me donneront une place dans les rayonnages plus ou moins pertinente, dans la mesure où je bénéficie déjà d’un public de 18 850 fidèles, après seulement une année et demi de publication sans avoir bénéficié du moindre diffuseur.

Cela m’encourage à progresser et surtout à écrire pour le plus grand bonheur de mon lectorat.